Archives mensuelles : janvier 2016

Le replay de l’émission « toute une histoire » de France 2 spéciale Lucas le lundi 25 janvier à 14h

Le replay de l’émission

Bande annonce de l’émission

Lucas et sa disparition au coeur d’une émission de France 2 !
Sophie Davant consacre un prochain numéro de « Toute une histoire » à Lucas ! L’émission enregistrée le jeudi 14 janvier dernier à Paris sera programmée prochainement !

Date de l’émission à découvrir sur page Facebook Je Cherche Lucas, sur Twitter @soslucastronche et sur site internet de l’association www.retrouvons-lucas.fr – à Paris.
16.01.14 Selfie Toute une histoire avec Sophie DAVANT

Réunion des adhérents le 23 Janvier

Plus d’une centaine de personnes réunies pour Lucas à la Maison des associations de Bagnols sur ceze.

Etaient présents en plus des adhérents, les représentants de la mairie, le député Patrice Prat, la presse. Merci à tous les adhérents, ceux qui ont participé et ceux qui nous ont témoigné leur soutien à travers leurs messages.

Retour en images sur cette matinée de mobilisation :Panorama sans titre2Panorama sans titre1

Fred_2016_01_23_retrouvons_Lucas_Bagnols_052 Fred_2016_01_23_retrouvons_Lucas_Bagnols_047 Fred_2016_01_23_retrouvons_Lucas_Bagnols_044 Fred_2016_01_23_retrouvons_Lucas_Bagnols_008

 

Fred_2016_01_23_retrouvons_Lucas_Bagnols_051 Fred_2016_01_23_retrouvons_Lucas_Bagnols_033

Pour en savoir plus sur les actions de l’association depuis sa création :

Le midi libre

IMG_8112

A lire dans la Provence

A découvrir dans Objectif Gard

Les Voeux d’Eric et Nathalie

Message des parents de Lucas

En cette nouvelle année 2016 nous espérons bien évidemment le retour de Lucas. L’année 2015 fut difficile pour nous mais vous tous, famille et amis, adhérents de l’association « Retrouvons Lucas « , anonymes sur le terrain posant des affiches, vous nous avez soutenu et grâce à vous nous avons pu passer ce cap 2015 et nous vous en remercions. Votre soutien par vos actions sur le terrain, vos actions sur les réseaux, votre compassion, vos messages de sympathie, votre aide particulière, vos prières, vos actions pour l’organisation et le temps consacré à l’association ont été essentiels à notre équilibre pour tenir dans le temps. Au moment de la disparition de Lucas, certains nous ont apporté des plats pour nous nourrir, d’autres se sont occupés de nos enfants, ont enquêté et formalisé toutes les actions de recherche, se sont relayés à la maison pour assurer la vie de tous les jours, tout cela nous a réchauffé le cœur et nous a permis de ne pas sombrer, un immense merci.

Nous vous souhaitons à tous pour 2016 une heureuse et agréable année, pleine de bonheurs et de santé, à vous et à tous ceux qui vous sont chers.

Nathalie et Eric

Message à Lucas

« Pour toi, Lucas, j’ai accepté la proposition de tes parents de t’écrire ce message. Tu ne me connais pas et je ne te connais pas encore, quoique… tes parents, tes grands-mères m’ont tellement parlé de toi au cours de ces longs mois ! Je souhaitais te dire (et la période n’est-elle pas bien choisie pour émettre des souhaits ?) que je pense savoir combien il est difficile d’amorcer un retour lorsque l’on est parti.

Oh non, le courage n’a rien à voir là-dedans, et d’ailleurs, tu n’en manques pas ! Il s’agit plutôt de toute l’appréhension qui peut venir troubler l’envie de revenir. Car l’envie, tu ne peux pas ne pas la ressentir, même si elle est enfouie au fond de toi, presque inaccessible, ou perturbée par des sentiments complexes. Tu sais que tes racines sont ici, près des tiens, quoi qu’il se soit passé, et sans elles, c’est difficile de tenir et de grandir.

Donc voilà, je tenais à ce que tu saches que je suis là pour t’aider à supporter ce qui peut te sembler ou être insupportable, et qu’à nous deux, si tu le veux bien, nous porterons ensemble. Tu l’as compris, je te propose d’être celle qui sera neutre, compréhensive, une médiatrice en quelque sorte et qui te permettra, je l’espère, de reprendre ta place, celle que tu as toujours eue, même si tu la souhaites différente aujourd’hui, une fois que tu seras rentré chez toi… sans plus attendre. Simplement. »

Emmanuelle